Salar d’Uyuni (Bolivie). Photographie d’Olivier Föllmi / © Editions Föllmi
Salar d’Uyuni (Bolivie). Photographie d’Olivier Föllmi / © Editions Föllmi

« Sagesses de l’Humanité » est la rencontre d’un homme et d’une femme liés par une même vision de l’humanité ; un destin peu ordinaire où vie et œuvre s’entrelacent.

Olivier, aventurier des espaces, découvre le monde à travers son objectif
Danielle, exploratrice de la pensée, l’étudie et cherche à le comprendre.

 

  • Danielle Föllmi, marquée par sa double culture française et latino-américaine, acquiert très tôt un goût profond pour le métissage des cultures. Elle passe son enfance en Amérique Latine et découvre l’Europe à 17 ans. Médecin, spécialiste en santé publique, médecine tropicale, anesthésie et réanimation, elle réalise différentes missions au Panama, en Inde et part avec «Médecins sans Frontières» au Cambodge et au Laos. Après 22 ans d’étude et de pratique de la médecine, des épreuves de santé la détournent de sa spécialité. Elle décide alors d’élargir son domaine d’activité, s’attachant à relier corps, cœur et esprit, s’intéressant aux sagesses des grandes traditions, dans une approche multiculturelle et pluridisciplinaire. Sa réflexion sur le monde, son travail responsable et engagé mêlant sens politique et densité intellectuelle, sont une participation réelle et tangible à la vie.

 

  • Olivier Follmi, photographe de renommée internationale est né en 1958 de père suisse et de mère française. A 17 ans, il découvre l’Himalaya, qu’il va ensuite parcourir pendant plus de 25 ans, devenant ainsi l’un des spécialistes de la culture tibétaine villageoise. En 1989, son travail est primé au World Press Photo et sa renommée prend une ampleur internationale. Il réalise alors des reportages dans le monde entier pour Life, Paris Match, Géo, National Geographic, Stern, etc.  Olivier est consacré par le magazine américain Life l’un des 50 meilleurs photographes du monde.

 

Le couple a reçu la médaille Vermeille décernée par la Société d’encouragement au Progrès qui distingue « ceux et celles qui, de façon continue et par un effort personnel, par leur action, par leur créativité, ont réalisé des choses sortant du commun, avec la volonté de les mettre au service de l’humanité sous quelque forme que ce soit. » Danielle & Olivier Föllmi ont également créé l’association HOPE (Human Organization for People & Education) qui favorise le développement durable et l’éducation dans les régions isolées du monde.

 

Danielle et Olivier Föllmi